Nos voyants vous répondent
au 01 75 75 91 05

Zoom sur les Oracles

Découvrez ce qui se cache derrière les différents oracles : origines, différences, pratiques. Ce dossier spécial vous offre une vision d'ensemble avec un focus sur le célèbre oracle de Belline...

Alors, quelle différence entre tarots et oracles ? Les oracles sont a priori réputés plus simples d'utilisation (une question / une réponse) donc destinés à la cartomancie, c'est-à-dire la divination par les cartes. Ils sont donc plus adaptés aux débutants. Il ne s'agit là que d'observations, pas de jugements. L'oracle le plus connu ? Celui de Belline. De nombreux jeux d'oracles plus récents ont émergé, s'inspirant des classiques et proposant thématiques et illustrations variées (thèmes grecs, égyptiens, textes anciens…). Notez que dans sa version modernisée, le Belline s'intitule Horoscope Belline. Mais avant de parler de qui se fait aujourd'hui, voyageons plutôt dans le temps à la recherche des origines et du sens premier des oracles...

Des origines antiques…

Dans la religion grecque, un oracle désigne plusieurs choses : il est à la fois la réponse donnée par un dieu à une question qu'on lui a adressée et le dieu ainsi questionné. L'oracle fait l'objet d'un culte et nécessite une interprétation. Quiconque ne peut pas comprendre les oracles, à part des initiés comme la pythie de Delphes qui transmet les messages d'Apollon. Comment alors expliquer le glissement de sens entre l'Antiquité et le monde moderne ? C'est assez difficile mais quelques parallèles peuvent être établis. Les dieux ne sont plus interrogés mais le consultant s'en remet aux cartes, appelées aussi oracles, ce qui laisse place à une dimension sacrée. Quant à la phase d'interprétation, elle est toujours nécessaire pour comprendre le message transmis…

Pleins feux sur le Belline

Un trésor sauvé de l'oubli

Son histoire est, pour ainsi dire, miraculeuse et remonte au milieu du XIXe siècle. Lors d'une consultation, une vieille femme donne au célèbre voyant Belline un jeu de cartes, créées quelques années plus tôt par le voyant Edmond. Ce dernier reste dans les annales pour avoir prédit son exil à Victor Hugo et son succès littéraire à Alexandre Dumas. Belline, ébloui par la justesse des cartes imaginées par Edmond, décide de les faire imprimer et leur adjoint des méthodes de tirage. Ainsi naît la légende de l'oracle dont il est le découvreur et auquel il transmet son nom.

Un jeu qui nous "parle"

Le Belline fait l'objet d'un intéressant paradoxe. Ses résultats sont exceptionnellement pertinents pourtant son utilisation inspire la crainte. Pourquoi ? A cause du nom peu engageant de certaines cartes comme "Accident" ou "Infortune". Doté de 52 cartes comme un jeu traditionnel, il comprend aussi une carte bleue, symbole de protection.

Structure du Belline

49 cartes sont en rapport avec les 7 planètes traditionnelles de l'astrologie : Soleil (cartes 4 à 10), Lune (11 à 17), Mercure (18 à 24), Vénus (25 à 31), Mars (32 à 38), Jupiter (39 à 45) et Saturne (46 à 52). Les cartes 1, 2 et 3 ont un régime à part : la première représente la destinée, la deuxième (l'étoile de l'homme) concerne le consultant masculin et la troisième, l'étoile de la femme, est utilisée par la consultante.

A tirage simple, réponse précise

Une carte peut suffire pour obtenir une réponse adéquate.

Il faut juste préparer le tirage, de la manière suivante et toute simple :

Si le consultant est un homme, il place sur sa table, de préférence en haut à gauche l'étoile de l'homme. Si c'est une consultante, elle pose l'étoile de la femme au même endroit. Toutes les autres cartes restent dans le paquet pour être battues. La personne tire une carte et la pose sur la table. La réponse donnée lui apporte une idée générale de ce qui l'attend. Si sa question porte sur l'obtention d'une promotion et que la carte qui sort est « Infortune », c'est donc mal parti. Dans le cas d'une réponse positive ou négative aussi tranchée, il n'est pas toujours nécessaire de demander des précisions, même si c'est possible. Le/a consultant/e peut encore tirer 4 autres cartes et les placer en colonne sous la première.

Autres types de tirage possibles :

On peut tout à fait recourir à la roue astrologique comme pour l'Etteila mais aussi à bien d'autres méthodes, décrites dans des livres spécialisés.

Pour aller plus loin à l'aide du Belline…

Certains spécialistes de l'ésotérisme on développé une technique de réflexion pour apprendre à vaincre ses peurs en choisissant 9 cartes qui inspirent la crainte et en proposant tout un questionnement par élimination. La personne arrive à analyser si ses peurs sont fondées ou exagérées. Tout un programme à méditer, si vous le voulez.

Contactez-nous !