Nos voyants vous répondent
au 01 75 75 91 05

10 conseils pour réussir son entretien d’embauche

Bravo vous avez passé la première étape, votre CV a retenu l'attention du recruteur et on vous propose un entretien d’embauche. Reste maintenant à convaincre que vous êtes la bonne personne pour le poste. Mettez toutes les chances de votre côté et appliquez nos 10 conseils pour réussir cet entretien d'embauche.

Saviez-vous que 79% des candidats qui postulent pour un emploi n’ont jamais de réponse après un entretien ? Voici 10 conseils à suivre pour être sûr d'avoir le job.


>>>> Décrocherez-vous ce job ? 


Comment réussir son entretien d’embauche en 10 étapes

1. Soyez ponctuel(le)

C’est l’une des règles les plus basiques à suivre, mais c’est la plus importante.Soyez à l’heure ! Et l’heure, c’est L’HEURE ! C’est-à-dire pas de retard mais évitez aussi d’être en avance, ce n’est pas agréable pour un recruteur. Bien évidemment vous n’êtes pas maître du temps et on peut tous rencontrer quelques soucis de timing. Si vous arrivez en avance, restez dans votre voiture, ou allez boire un café par exemple. Si vous êtes en retard, ne paniquez pas, passez rapidement un coup de téléphone et excusez-vous.


La rédaction vous conseille :  

Est-ce une bonne journée pour passer un entretien ? Consultez votre  horoscope travail du jour


2. Place aux bonnes manières

Sans en faire trop, montrez-vous poli(e) et respectueux(se) avec tout le monde. La personne à l’accueil, la femme de ménage, le gardien… Saluez et souriez à chaque personne que vous croisez car vous ne savez pas qui ils sont et ce qu’ils pourront dire sur vous à votre éventuel futur employeur.

De même, si vous devez patienter ne vous avachissez pas dans un fauteuil, ne mâchez pas de chewing-gum et prenez de l’eau si on vous propose une boisson. Vous êtes à un entretien, pas au café du coin.

3. Soignez votre tenue

Vous pensez peut-être que c’est vieux jeu, mais comme dans la vie, la première impression compte énormément. Si vous n’êtes, suivant le domaine, pas obligé de porter un tailleur ou un costume, évitez les couleurs criardes, le trop court, le trop moulant, les orteils à l’air… Optez plutôt pour des couleurs sobres avec, pourquoi pas, un petit détail original pour capter et retenir l’attention de l’employeur (« ah oui, j’aimais bien cette fille avec la broche en forme de hibou, où est son CV ? » Gagné !). Autre détail qui a son importance, surtout, surtout ne vous aspergez pas de parfum avant de partir. Au risque de rendre malade la personne qui vous fait passer l’entretien.

Si vous devez passer un entretien en visioconférence, la tenue est tout aussi importante (oui vous devez porter un pantalon !), mais pensez aussi à la lumière, à tout ce qui pourrait vous déconcentrer (chat, enfant, conjoint…) et surtout à l’arrière-plan. Choisissez bien votre pièce et rangez-là, une pièce en désordre ne fait pas forcément bon effet.

4. Ayez confiance en vous

S’il y a bien un jour où il faut tout donner, c’est lors d’un entretien. Alors pour une fois, ayez la grosse tête ! Soyez sûr(e) de vous, de votre parcours, regardez droit dans les yeux la personne qui vous reçoit, ne vous recroquevillez pas dans votre chaise, mais tenez-vous droit, les pieds bien ancrés dans le sol et ne croisez pas les bras. Ceux qui dégagent une aura positive ont plus de chance de séduire un recruteur alors allez-y à fond mais sans dépasser les limites. Il s’agit de parler de vous et de votre expérience professionnelle, vous connaissez tout ça par cœur alors c’est parti !

5. Préparez-vous

Et pour avoir confiance en soi, rien de mieux que de préparer son entretien pour ne pas se retrouver muet face à une question par exemple. Relisez-bien votre CV et pensez à toutes les informations à apporter, renseignez-vous sur l’entreprise pour montrer votre intérêt et poser des questions pertinentes (« j’ai vu que vous travailliez sur …, dans quel sens pensez-vous faire évoluer ce projet ? »)

6. Ne critiquez pas votre ancienne (actuelle) entreprise

« Je souhaite travailler pour vous parce que je ne supporte plus mon patron et mes collègues ! » Même si c’est une réalité, ne critiquez jamais l’entreprise d’où vous venez. Tout d’abord parce que vous ne connaissez pas forcément le recruteur et qu’il est peut-être très ami avec votre ancien patron mais aussi parce que c’est vous que le recruteur a en face et qu’il y a de grandes chances pour qu’il pense que le problème vient de vous. Et en entretien le doute est mortel !

7. Ne relâchez pas la pression trop vite

Ça y est, l’entretien touche à sa fin, le recruteur vous salue, et vous commencez doucement à vous détendre…mais méfiance ! Si on vous raccompagne à la porte, faites attention à vos paroles. Lorsque la pression retombe on peut vite dire des choses regrettables, par exemple,  « ah ! C’est mieux quand c’est fini ! » Evitez aussi le harcèlement les jours suivants un entretien. Un ou deux coups de téléphone c’est bien. Un ou deux coups de téléphone par jour c’est tout de suite beaucoup plus énervant et inquiétant.

8. Soignez votre discours

Lors d’un entretien, il peut arriver que l’employeur cherche à vous mettre à l’aise mais ne vous laissez pas aller pour autant ! Si vous semblez être sur la même longueur d’ondes que le recruteur, cela ne veut pas pour autant dire que vous pouvez vous permettre plus de choses, restez concentré, utilisez toujours le vocabulaire adéquat et surveillez vos tics de langage qui peuvent vite être très désagréable !

Surveillez également la forme de votre discours. Si un employeur veut en savoir plus sur vous, ne lui racontez pas votre vie depuis l’histoire du chewing-gum collé dans vos cheveux en grande section de maternelle. De la même manière, si vous avez des expériences avec un rapport quelconque avec le domaine religieux ou politique, par exemple, évitez de trop entrer dans les détails concernant vos opinions.

9. Soyez logique sur la forme et le fond

On a tous boosté un peu son CV et sa lettre de motivation (si si !). Une petite année d’expérience en plus, du bénévolat par-ci et un petit stage par-là… Mais si les petits mensonges peuvent passer sans problèmes, ceux qui sont plus visibles vous élimineront d’office ! Si vous dites par exemple, que vous êtes une personne dynamique, soignez l’intonation de votre voix, souriez. Ne croisez pas les bras si vous dites être ouverts et ne rongez pas vos ongles si vous êtes censé bien supporter la pression.

10. Attention aux questions peu professionnelles

Si vous avez des questions à poser au recruteur soyez pertinent et professionnel. Ce n’est pas lors de l’entretien qu’il est judicieux de demander des informations sur la mutuelle, de se renseigner sur les syndicats ou sur le nombre de jours de congés. Les questions sur le matériel font aussi très mauvais effet. Si on vous donne la marque de la voiture ou du téléphone de fonction, c’est très bien mais ne demandez pas la couleur, l’année, s’il y a la clim ou la 4G !

Contactez-nous !