Nos voyants vous répondent
au 01 75 75 91 05

Shana Sol, l’humain avant tout

Il est loin le temps des diseuses de bonne aventure et des madame Irma, aujourd’hui la voyance se professionnalise et démystifie. Rencontre avec une médium d’exception Shana Sol qui nous fait découvrir son quotidien et son parcours.

Shana Sol exerce depuis 12 ans en tant que médium. Ses flashs ont débuté dès sa plus tendre enfance mais ce n’est que bien plus tard qu’elle a décidé d’en faire sa profession. Un choix qui s’est imposé à elle comme une évidence, mêlant à la fois sa passion et son aspiration à une vie calme. Si Shana a bien évidemment des prédispositions pour la voyance, c’est avant tout son goût pour l’humain qui l’a poussé dans cette voie. C’est pourquoi la franchise, l’humour et le respect feront toujours partie de ses consultations.


⭐ Consultez Shana pour éclaircir votre avenir ⭐


Pourriez-vous me parler de vos débuts, de votre jeunesse et de votre 1er contact avec la voyance ?

Enfant, j’avais des « certitudes » ou une intime conviction sur l’issue de certains événements. Il m’arrivait d’être persuadée de choses qui finalement arrivaient. Mais je ne vivais pas cela du tout comme une différence, en fait, je pensais qu’il en était de même pour tout le monde, je ne me sentais pas différente.
J’ai commencé à comprendre qu’il y avait peut-être une différence à l’âge de sept ans. Nous étions en voiture ma mère, ma grand-mère et moi et aucune de nous trois n’avait de réelle prédisposition à lire un plan… Autant dire que nous étions complètement perdues, en campagne et forêts, à tourner, peut-être pas en rond mais pas vraiment non plus dans la direction voulue. A un moment donné, l’une des deux à dit « Il faut prendre ce chemin, puis tourner là, puis là… » Après quelques minutes, je leur ai déclaré, « c’est peut-être le bon chemin, mais il y a un trou dans la route on ne pourra pas passer ». Effectivement, quelques kilomètres plus loin, les mauvaises conditions climatiques des jours précédents avaient eu raison de la route qui s’était effondrée sur plusieurs mètres de longs. Quelques mois plus tard, ma grand-mère projetait des vacances avec une amie dont le mari était handicapé, cela rendait l’organisation du voyage compliquée, voire impossible. J’ai eu la bonne idée d’attendre son départ pour dire à ma grand-mère, « mais son mari, d’ici juin, il sera mort, donc vous pourrez partir, t’inquiètes pas ». C’est malheureusement ce qui arriva. J’ai commencé à partir de cette époque à prêter beaucoup plus d’attention à mes ressentis et « certitudes » mais c’est plus tard, que j’ai tenté de canaliser ces prémonitions sur des questions précises et sur le déroulé des événements.

Shana Sol

Comment se passe une consultation de voyance avec vous ? A quoi faut-il s'attendre ?

Il faut s’attendre à des silences. Je commence toujours par demander le prénom et la date de naissance des personnes concernées et je donne mes premiers ressentis pour savoir si je capte, ou pas. Souvent les informations me parviennent par des signes, des symboles que je dois interpréter pour transmettre une information intelligible, concrète, factuelle, qui fasse sens pour la personne qui consulte. J’essaie aussi de donner des détails ou des faits qui environnent la question pour donner des repères dans le déroulé. Cela peut surprendre au début mais mes clients savent qu’après ces secondes de silence viennent beaucoup d’informations que j’essaie de structurer dans leur déroulé et dans le temps. Même si c’est un peu fastidieux, je préfère que l’on prenne des notes car je ne garde pas en mémoire toutes les informations qui passent. J’essaie de présenter les choses de façon intelligible et acceptable, dans le sens où si l’issue n’est pas celle souhaitée par la cliente, elle puisse au moins accepter cette issue comme possible et donc se préparer, ou faire en sorte de retourner la situation en sa faveur. J’essaie aussi de mettre un peu d’humour, c’est important de savoir dédramatiser, prendre les choses avec un peu plus de hauteur. Je prends aussi souvent la liberté d’alerter la personne sur un fait à venir, même si cela ne fait pas partie de la question, si je pense que cela peut avoir un intérêt pour la cliente d’être préparée à faire face à un événement ou être plus vigilante sur des pans de son existence non évoqués lors de la consultation. Bien souvent, une situation n’est qu’un symptôme, le problème à régler est ailleurs, j’ai parfois le sentiment que la question posée est un peu l’arbre qui cache la forêt et je trouve qu’il est honnête de permettre à l’autre d’amorcer une réflexion de son côté.

Ce don vous a t-il causé des problèmes avec votre entourage ?

Je ne peux pas dire cela. L’hypersensibilité peut parfois être difficile à vivre, tant pour soi-même que pour l’entourage, que l’on soit médium ou pas. Cela m’a surement obligée à ne pas m’enliser dans des relations que je pouvais trouver floues, compliquées ou qui me mettaient mal à l’aise, donc je ne vis pas ça comme un problème mais plutôt comme une chance d’être mieux entourée.


« Shana est une de mes préférées chez Wengo, je la consulte fidèlement et ses ressentis sont toujours aussi pointus, elle est très fine, sensible et fait passer avec tact même les moins bons événements. Elle vous livre ce qu’elle voit comme si elle le vivait et sa psychologie des personnalités est très réaliste. J’ai vraiment une grande confiance en cette dame de qualité. Merci encore pour votre acuité. » Bianca – 44 ans


Quels sont les avantage de la consultation par téléphone plutôt qu'en cabinet ?

Lors d’une consultation par téléphone, la personne est vraiment dans son univers, son énergie est rassemblée sur sa question, ce qui facilite le passage des informations venant de toutes parts, ce qui n’est pas le cas de la consultation en cabinet. L’avantage aussi est que je ne vois pas la personne, je ne peux donc pas recevoir d’à-priori sur ses caractéristiques physiques, vestimentaires ou autres que le face-à-face amène tout naturellement avec lui. Je ne suis en contact qu’avec ses énergies et rien d’autres, je ne suis donc pas influencée par d’autres critères que l’on dit objectifs. De plus, je suis très expressive lors d’une consultation. Je ne pratique pas le face-à-face pour ces raisons mais aussi parce que je suis trop expressive, ce qui peut stresser la personne qui consulte, au téléphone, je n’ai pas à me surveiller, simplement à me concentrer sur le client.Ce qui permet surement des consultations de meilleure qualité. Une consultation par téléphone présente aussi l’avantage de pouvoir traiter les événements à chaud, à condition toutefois d’être dans un état émotionnel qui se prête à une voyance de qualité, et de mieux s’adapter à un suivi au fil de l’eau, de suivre les transformations et changements des états d’esprits.

A quoi ressemble votre journée type ?

Elle démarre par une longue balade avec mon chien. Je travaille par session de trois heures, quand je ne suis pas en consultation, je réponds à mes mails, je bouquine sur différents sujets liés à la voyance ou au développement personnel au sens large. J’ai découvert avec plaisir, que contrairement aux idées reçues, la clientèle n’était pas aussi passive que les médias le dépeignent. Elle est très en demande d’ouvrages, de techniques qui puissent l’aider à comprendre, avancer. J’essaie de passer du temps, chaque jour si possible, dans la nature c’est de là que je tire mon énergie et mon équilibre.


« Toujours fidèle et nuancée, vous donnez beaucoup de vous-même dans une consultation. Il est agréable de se sentir " à la maison" en échangeant avec vous. Merci pour ce suivi. » Anaïs – 30 ans


A quel moment avez-vous décidé de pratiquer la voyance de façon professionnelle et pour quelle raison ?

J’aime travailler de chez moi, les transports en communs et lieux bondés sont pour moi une véritable souffrance, et à l’époque, c’est d’ailleurs ce qui a plus ou moins toujours conditionné mes différents choix professionnels. J’aime aussi vivre à l’étranger et différentes opportunités se sont présentées, dont la voyance. Avec le temps, j’ai découvert que c’est une activité extrêmement vivante même si on est confronté à des questions similaires la plupart du temps. C’est un métier qui impose de se renouveler en permanence et d’entretenir des rapports authentiques entre le médium et le client pour que cela fonctionne, c’est donc humainement très enrichissant et gratifiant. Plus je la pratique, plus je me rends compte de la richesse de cette activité dont les champs d’application sont sans limite, hormis les nôtres. C’est aussi un métier où il faut oser, se lancer, mais garder les pieds sur terre, être dans l’empathie mais sans complaisance.

Vous arrive t-il de voir l'avenir pour vous-même ? Avez-vous une anecdote à nous partager ?

Oui, mais c’est assez décousu que ce soit en termes de chronologie ou d’importance dans les événements, tout se trouve au même niveau. Ceci est pour les informations qui me parviennent librement, parfois assez longtemps à l’avance sans que je ne demande rien, elles viennent souvent valider des signes que j’ai reçu sans pouvoir les interpréter. Il m’arrive aussi de regarder pour des interrogations plus précises ou actuelles mais je trouve qu’il est plus compliqué de regarder pour soi-même et je préfère avoir un avis extérieur.

CONSULTEZ NOS VOYANTS

Choisissez parmi cette sélection de voyants celui qui saura répondre à vos interrogations sur votre avenir. Consultez les prix, disponibilités, spécialités et les avis pour faire votre choix.

Contactez-nous !