Nos voyants vous répondent
au 01 75 75 91 05

Manu Gaultier, médium pur, nous raconte son histoire

Manu Gaultier est médium depuis sa plus tendre enfance. Pour notre plus grand plaisir, il nous raconte aujourd'hui son parcours, la découverte de son don et bien d'autres choses encore ! Découvrez sans plus attendre cette personnalité hors du commun.

Pourriez-vous me raconter votre parcours ? Comment en êtes-vous arrivé à faire de la voyance votre métier ?

Mon parcours est simple, j’étais bon élève en classe mais je m’ennuyais, et j’étais assez joueur, et parfois dissipé. En fin de troisième, j’ai décidé d’arrêter mes études pour travailler et appendre un métier. J’ai donc quitté ma province, (Loir et Cher) mes parents et frères pour rentrer en apprentissage sur Paris, où j’ai trouvé un patron. J’étais hébergé chez l'une de mes tantes qui vivait à Paris, et je faisais 3 semaines de travail en salon.

Je redescendais à Blois une semaine par mois pour suivre les cours théoriques au Cfa du Loir et Cher. Ainsi, je pouvais voir ma famille un petit peu. J’ai donc fais 3 ans, puis suite au décès de ma maman et des allergies aux produits de coiffure et même à l’eau, je suis redescendu en province pour trouver un emploi.

C’est à cette période que mon frère de 3 ans mon ainé  est décédé d’un accident de moto. Mon père a perdu un peu pied, et j’ai travaillé en administration dans la commune dans laquelle je vivais, pour pouvoir m’occuper de mon plus  jeune frère âgé de 10 ans. J’ai passé mon permis de conduire, et j’ai postulé ensuite pour un poste d’opérateur télématique pour 1 mois, dans un centre d’appels, en contrat durant les vacances de Noël. J’y suis resté onze ans, d’abord en intérim, puis en cdd, j’ai ensuite été embauché en cdi. De télé conseillé à télévendeur, je suis devenu formateur, et responsable des formations sur le centre d’appels, pour de nouveaux services qui ouvraient dans l’entreprise.

A cette période j’ai rencontré mon ex épouse, avec qui j’ai eu 6 enfants, 6 filles. La sœur de cette dernière est décédée brutalement d’un cancer, laissant 3 enfants en bas âges. Nous sommes donc descendus dans le sud de la France (66) pour nous occuper des minots. J’ai alors fais tous les métiers, il fallait payer le loyer, et les factures, et remplir de frigo.

Un jour nous avons vu une petite annonce cherchant un médium par téléphone, et j’ai téléphoné. Je suis resté durant plus de 2 heures avec la responsable et j’ai commencé à travaillé sur son réseau le soir même. J’ai fais plusieurs réseaux et j’ai vu un jour une annonce de Wengo en Mars ou avril 2008. J’y suis depuis cette date.

Comment avez-vous pris connaissance de votre don ?

La voyance est entrée dans ma vie le plus naturellement du monde, puisque ma Mère, ma grand-mère (et sa mère, etc.), mon frère ainé avaient déjà le don. A 4 ou 5 ans, ma grand-mère a commencé à  m’expliquer la signification des cartes avec un jeu de 32 cartes normales.

Elle m’expliquait aussi que telle carte à côté de telle autre avait une signification, mais placée à côté d’une autre cela correspondait à autre chose. J’ai donc appris à faire les cartes avant de savoir lire et écrire. Quand j’avais 5 ou 6 ans, ma grand-mère mes parents, mon frère ainé et moi avions l’habitude tous les dimanches d’aller voir, une grande tante nommée Germaine, qui n’avait plus d’âge. Mon frère et moi n’aimions pas y aller. L’été encore on pouvait jouer dans la courette, mais l’hiver quand il faisait froid ou qu’il pleuvait, il nous fallait rester dans la maison.

Nous ne devions pas faire de bruit, pas jouer aux voitures, enlever ses chaussures, et marcher avec des patins pour ne pas abimer le sol, et surtout, on devait s’assoir une petit banc en bois, ne pas se mettre dans le fond sinon la Tante Germaine nous roupillait et on devait attendre. On trouvait le temps d’un long, mais long. Un dimanche, nous y allons comme d’habitude et au retour de l’expédition chez la tante, dans la voiture, les adultes parlaient entre eux. Mon père conduisait, ma mère était à côté moi au milieu et mon frère de l’autre côté sur la banquette arrière.

Ma mamie dit-elle n'était pas en forme, la tante aujourd’hui et ma mère de lui répondre "oui pis elle était toute pâle, bien blanche". Et moi, qui n’avait pas ma langue dans ma poche j’annonce, "de toutes les manières c’est la dernière fois qu’on la voit, car les nuages, le ciel vont l’appeler." (Des mots d’enfants j’ai n’ai plus les termes exacts désolé)

Ma grand-mère me met une gifle comme si j’avais dit une cruauté, et ma mère s’est retourné pour mettre sa jumelle sur l’autre joue. Un aller retour dont je me rappelle encore et mes joues aussi. Le samedi suivant, très tôt le matin, nous étions encore couché, le téléphone sonne, c’était ma grand-mère qui prévenait la famille que la tante été décédée dans la nuit, que l’infirmière l’avait trouvé morte dans son lit à son arrivée. Et surtout, une fois de plus que le don était à nouveau passé.

Auriez-vous une anecdote forte de consultation à nous partager ?

Des anecdotes, j’en ai plein, mais je peux vous en donner une assez drôle. Une cliente fidèle, qui me consulte depuis des années, qui est de l’âge de mes parents (née en 43) et s’appelle Eliane. Blonde aux yeux d un bleu ! 1.50 m pour 80 kilos facile au moins, pour la décrire  Cette anecdote se déroule dans les années 2010. Depuis le temps qu’elle me téléphone, un lien très fort s’est crée entre nous. Je l’appelle Mamounette, et pour elle je suis son fils spirituel.

Avant toute chose et pour bien situer les choses, c'est une femme adorable, gentille, mais qui a toujours été malheureuse en amour, et qui a perdu son mari alors qu’elle n’avait que 24 ans. Elle était enceinte, et a perdu le bébé qu’elle portait. Elle n’a jamais pu avoir d’enfants après car elle a eu des complications suite à sa fausse couche qui l'on rendue hélas infertile.

Après la mort de son époux, elle a était longtemps seule puis a bien fait quelques rencontres mais qui se sont toujours finies avant d’avoir véritablement commencées. Lorsqu’elle me téléphonait donc, elle me demandait si allait faire enfin « la rencontre » tant attendue. Je lui répondais toujours "oui, mais que pour le moment, pas encore", et puis au début du printemps 2010 elle me consulte, et là, je luis décris la rencontre la personne qu’elle allait rencontrer.

Je lui dis "c'est homme de ta tranche d’âge, seul qui a un vécu, un passé affectif mais qui est seul, bon vivant, qui aime bien manger comme toi. Il a un prénom courant, mais tout le monde lui donne un surnom avec une double voyelle avec un point,  comme titi (Thierry) mimi (Michel) ou  fifi (Philippe) par exemple."

Quelques jours plus tard Mamounette me rappelle et me dit "ca y est je l'ai rencontré". Enfin je pense, et elle m’explique qu’il s'appelle Jean-Philippe, mais que sa famille, ses amis, tout le monde l’appelle Fifi. Bref Eliane est euphorique, toute contente. Plusieurs semaines se passent, et Mamounette m’appelle de temps en temps pour me donner des nouvelles du front. Que tout va bien, que c'est merveilleux, qu’on l’a mis sur la route d’un ange, c'est pas possible qu’à son âge enfin, elle a retrouvé le bonheur amoureux.

Fin juin elle me téléphone pour me dire, "ça y est c’est le grand jour, il vient déjeuner à la maison, si tu savais comme je suis contente". Et puis on communique, elle m’explique qu’elle va faire son fameux fondant au chocolat avec sa crème fouettée qui ne résiste à personne, et que comme il est gourmand il aimera c’est sûr. Et le flash, je lui dis "tu verras, ca sent le cramé chez toi, il y a de la fumée, pas de feu mais de la fumée. Et je vois avoir chaud à la poitrine mais brûlant et tu as mal."

Elle me dit "écoute Manu, je t’aime beaucoup mais franchement là, faut arrêter les tisanes de verveine et attaquer plus fort …" Bref on en rit et ensuite on se souhaite une bonne journée et raccrochons. Ce qui s est produit est simple. Quand FIFI est arrivé, Eliane faisait donc le fameux gâteau, elle lui a ouvert la porte, a fini de préparer son gâteau et ensuite l’a mis au four. Ensuite ils se sont fait des bisous et un bisou entraînant un autre bisou, ils se sont retrouvés dans sa chambre en intimité, nus tous les 2 comme des vers.

D’un coup, ils ont senti le chaud du cramé, quand ils sont arrivés dans la cuisine pleine de fumée ils ont ouvert la fenêtre, et toujours nus tous les 2 Eliane a voulu ouvrir la gazinière pour sortir le gâteau du chaud. Mais Mamounette bien en chair, quand elle a ouvert la porte, sa poitrine s'est plus ou moins posé sur la porte bouillante de ce four d’où la chaleur et les brûlures. Eh bien avant d’aller aux urgences, elle n’a rien trouvé de mieux que de me téléphoner pour me raconter l’anecdote…

Quel est votre support favori pour voir l'avenir ?

Je travaille avec peu de support, parfois aucun. Les flashs arrivent comme cela. J’ai toujours un jeu de 32 cartes sur mon bureau, L’oracle Ryl, et quelques autres oracles viennent compléter le tout. Ma grand-mère m’a appris aussi à expliquer avec les épingles (à têtes) de couturières. Selon comment elles sont disposées, elles ont une signification. Mon arrière grand-mère était couturière et se servait des épingles pour prédire les choses.

Auriez-vous un conseil pour les personnes qui souhaitent vous consulter ?

Mon conseil quand une personne souhaite me consulter, simplement être soi, et ne pas avoir de réponses en attente. Lorsque l’on consulte, on doit être prêt à entendre tout. Et Puis expliquer aussi que les paramètres de leur vies changent à tout moment à chaque instant, telles des étoiles dans le ciel, et que même si ce que je vois ne correspond pas, ou ne parait pas possible, les paramètres bougeant en permanence, il faut savoir faire un lâcher prise sur les choses.

Je dis souvent aux consultants de prendre la consultation comme un support, une aide. Mais en aucun cas une béquille. Il ne faut pas que cela les rendent dingues au point d’arrêter tout et que les informations que je leur communique doivent être entendues comme s'ils écrivaient sur un calepin quelque chose, et que de temps en temps, ils rouvrent ce carnet ou papier pour voir. Souvent d’ailleurs les clients le font.

Un aspect de votre métier dont vous souhaitez parler  ?

Mon autonomie, ma façon de faire les choses et de travailler. Je n’ai pas besoin de m’isoler outre mesure, ou de faire des incantations les soirs de pleine lune (tels les indiens autour du feu de bois) juste me concentrer sur la personne et la situation et c'est parti. Au fil des années, une certaine complicité s'est instaurée avec les clients fidèles et on rentre dans leur intimité la plus stricte souvent et c'est bien...


Des questions sur votre avenir ? Envie de poser vos questions à Manu Gaultier ?

Confidentialité garantie. Consultation par téléphone, chat ou email.


Découvrez Manu Gautier en vidéo 

Hello,
Moi, c’est Olivier, fondateur de Wengo !
Il y a 12 ans que ma route a croisé le chemin de la voyance. Je ne vais pas mentir : nous avions un produit, il y avait un marché. C’était au départ une opportunité que nous entrepreneurs, portés par notre instinct de survie, avons saisi.

Au fil des années, c’est devenu bien plus : des centaines d’experts aux quatre coins du monde ont pu changer leur façon de travailler, des millions de consultants ont bénéficié de leur écoute attentive et de leurs conseils éclairés… et moi j’ai rencontré des personnes extraordinaires. Car oui, ces hommes et ces femmes qui vous accompagnent chaque jour dans votre vie ont eux-mêmes un parcours riche, souvent incroyable, que j’adore écouter ! Vous qui les consultez, leur confiez vos doutes les plus intimes ; et si à leur tour ils se dévoilaient à vous ?

Aujourd’hui, je vous emmène à leur rencontre et je suis très fier de vous présenter ces personnalités incroyables


Par Pauline Mussey

- Rédactrice rubrique spiritualité - Poissons ascendant Cancer, j’ai eu une révélation en manipulant mon premier pendule. J’ai toujours eu conscience des forces qui nous entourent et des choses qui nous dépassent. Mes sujets de prédilection ? Reiki, aura, anges gardiens… bienvenue dans mon univers.

- Rédactrice rubrique spiritualité - Poissons ascendant Cancer, j’ai eu une révélation en manipulant mon premier pendule. J’ai toujours eu conscience des forces qui nous entourent et des choses qui nous dépassent. Mes sujets de prédilection ? Reiki, aura, anges gardiens… bienvenue dans mon univers.

Lire la suite

Laissez-nous un commentaire

Commentaires

EXCELLENTE vidéo et interview tres interressante.

Contactez-nous !