Nos voyants Astroconsult vous répondent
au 01 75 75 91 05

Anne Lise - voyante et médium : c'est l'amour à voir !

Pétillante, authentique et chaleureuse sont les mots qui viennent directement à l'esprit quand on rencontre Anne Lise pour la première fois. Impossible de ne pas être sous le charme de cette médium qui parle si bien et avec beaucoup d'honnêteté de son métier. Captivant, tout simplement !

Un coup d'œil sur le profil Wengo d'Anne Lise vous permettra vite de comprendre qu'elle est peut-être la solution à vos problèmes de cœur. Un don indiscutable et une bienveillance à toute épreuve, Anne Lise serait bien capable de vous épater, mais surtout de vous guider !


avis clients Anne Lise

💬 "Coup de cœur pour la précision de sa voyance et la constance de cette dernière dans ses visions du futur."

💬 "Comme toujours un échange très agréable avec Anne-Lise. Je vous recommande Anne-Lise pour la justesse de ses visions, les détails donnés et sa capacité à dater."

💬 "Elle est bluffante et très forte. Elle voit tout ce qui se passe et ne mâche pas ses mots. C'est une voyante entière et qui va au bout des choses avec ses tripes. Anne Lise vous dire tout dans les moindres détails parce qu'elle fonctionne par flashs et c'est très impressionnant. Elle voit tout et en plus elle est d'une gentillesse infinie. Bravo pour toutes les situations que tu m'as décrites."


8 questions à Anne Lise - voyante et médium

>>> Vous méritez une vie sentimentale apaisée : Anne Lise peut vous aider et vous conseiller

1. Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours ?

J'ai 38 ans. Je suis médium clairvoyante et clairaudiente. Mon don, c'est une histoire de famille. Toutes les femmes du côté de ma mère ont un don. Me concernant, j'ai découvert mon don au décès de ma grand-mère. J'étais très jeune, j'avais 4-5 ans et je l'ai vu, alors qu'elle était morte. J'étais terrifiée, alors j'ai mis de côté cette découverte, parce que ça me faisait très peur.

J'avais 22 ou 23 ans quand j'ai commencé à travailler dans la voyance, mais je n'avais pas la maturité nécessaire pour bien me servir de mon don. Je manquais beaucoup d'empathie. J'étais tellement contente de décrire les visions que j'avais que je ne me préoccupais pas tellement de l'effet que ça pouvait avoir sur mes clients. J'ai repris les consultations de voyance il y a 5 ans.

2. Comment se déroule une consultation avec vous ? Comment fonctionnez-vous ? Utilisez-vous un support ?

Je me base sur la voix de mes consultants. Je leur demande leur nom et leur date de naissance. J'ai beaucoup plus de visions avec la date de naissance. Je ne pose pas de questions, je laisse les visions venir seules. Parfois, simplement avec la date de naissance, j'ai des visions éclair, sans même qu'on me pose de questions. Je demande après, plus précisément, le sujet de l'appel. En plus, depuis que je suis maman, mes visions se sont affinées. C’est plus précis, je vois ou j'entends des prénoms, des dates. C'est drôle parce qu'en général la date que je donne ne correspond pas à l'événement qui arrive. Il y a toujours 1 mois et demi d'écart !

Il m'arrive de faire de la radiesthésie. En effet, j'utilise parfois le pendule pour obtenir des chiffres ou des adresses. Et sur demande, il m'arrive aussi d'utiliser l'Oracle de Belline, mais c'est rare parce que je fais plus confiance à mes visions. L'oracle pourrait m'induire en erreur alors qu'avec les visions c'est plus terre à terre. Je suis une pragmatique en fait ! J'interprète les visions avec le consultant, en fonction de sa demande, on déduit des conclusions ensemble.

Sinon, je suis très sensible et très inquiète, surtout en ce qui concerne de domaine sentimental, alors avec mes clients j'essaie toujours d'être empathique et bienveillante. Avec l'expérience, j'ai appris à faire attention à la façon de dire les choses, mais, attention, ça ne veut pas dire que je donne de faux espoirs.

3. Quel doit être pour vous l’objectif de la voyance ?

C'est de la guidance, tout simplement. Je me base sur ce que je vois pour donner des conseils ou pour orienter et j'insiste, je me base uniquement sur ce que je vois, je ne donne jamais mon avis personnel. C'est mon rôle de voyante.

4. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui n’a jamais consulté de voyant ?

Je choisirai une personne dans ma tranche d'âge et surtout je me concentrerais sur une seule question à poser. Vouloir avoir un tirage ou un aperçu global sur sa vie ça peut-être terrifiant. Et puis en posant une seule question ça permet d'établir la confiance avec le voyant. Et puis surtout, si jamais on est un consultant qui a des appréhensions, il ne faut pas hésiter à en parler en début de consultation.

5. La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur votre métier ?

Oui, en général, les gens sont plus angoissés, financièrement parlant. Ils sont aussi plus fragiles. Concernant leurs relations affectives, ils se sentent plus en insécurité.

6. Avez-vous un souvenir marquant ou mémorable d’une consultation ?

J'ai tous les jours des situations marquantes ou mémorables !

Une fois, une cliente était désespérée par la mort de son père, décédé du covid. Elle n'avait pas pu lui dire au revoir. Elle m'a consulté et j'ai eu une vision de son père avec pull rouge. Il me montrait son pull rouge. Je lui en parle et j'apprends plus tard que son frère a retrouvé une grosse somme d'argent dans le tiroir ou était rangé ce pull rouge. En général je n'axe pas du tout mes consultations sur les personnes défuntes. Si le consultant ne m'en parle pas, je n'en parle pas. D'ailleurs, je ne cherche pas à entrer en contact avec les personnes défuntes parce que je pense qu'on les dérange. Donc je ne cherche pas de ce côté-là, sauf si on me demande des éléments.

Je me souviens aussi d'une consultante qui attendait depuis de nombreuses années le retour d'une personne qu'elle aimait. Un jour, je lui dis que cette personne reviendra dans le mois de novembre. Après tant d'années, elle n'y croyait plus vraiment, elle avait surtout pris l'habitude de l'attendre. J'ai fini par recevoir un message en novembre, elle me disait qu'il lui avait téléphoné !

7. Pensez-vous que tout le monde peut développer un don de voyance ?

Oui je pense que tout le monde peut développer un don. Je pense qu'on a tous une forme de magnétisme, mais que certains sont bloqués par leur mental parce qu'ils ont peur ou qu'ils manquent d'ouverture d'esprit. Pour développer un don il faut avoir un côté hypersensible et beaucoup de lâcher-prise. Par exemple, si je ne suis pas en forme, j'ai plus de mal à avoir des visions, mais il arrive aussi qu'à côté de moi certaines personnes aient des visions. C'est le cas de ma sœur ou de ma fille, par exemple.

8. Quelle est votre définition de la voyance ? En quoi diffère-t-elle de la médiumnité ?

Un médium est capable d'entrer en communication (visuelle, auditive, etc.) avec l'au-delà. La voyance, c'est avoir des visions.

Merci Anne Lise ! ✨

Pour aller plus loin :


Par Pauline Mussey

- Rédactrice rubrique spiritualité - Poissons ascendant Cancer, j’ai eu une révélation en manipulant mon premier pendule. J’ai toujours eu conscience des forces qui nous entourent et des choses qui nous dépassent. Mes sujets de prédilection ? Reiki, aura, anges gardiens… bienvenue dans mon univers

- Rédactrice rubrique spiritualité - Poissons ascendant Cancer, j’ai eu une révélation en manipulant mon premier pendule. J’ai toujours eu conscience des forces qui nous entourent et des choses qui nous dépassent. Mes sujets de prédilection ? Reiki, aura, anges gardiens… bienvenue dans mon univers

Laissez-nous un commentaire

Lumière sur nos voyants !

Pour consulter Natanael, c'est par  ici !

Nos derniers articles voyance

Contactez-nous !