Nos voyants vous répondent
au 01 75 75 91 05

Qu'est ce que le Karma ? Définition et Concepts

Le loi du Karma est un concept central de la pensée et des religions indiennes, le karma (du sanskrit kri, signifiant "action") désigne les actes et leurs conséquences. Chaque être humain est responsable de son karma (donc de ses actes), et de sa sortie du Saṃsāra (cycle des réincarnations).

Principe qui veut que la vie des Hommes dépendent de leurs actes et vies passées. Le Karma est un concept central des religions indiennes. Top départ pour un voyage à la découverte des mystères du Karma !

Définition du Karma

Le terme de karma possède essentiellement le même sens dans l'hindouisme et dans le bouddhisme. Il s'agit, en quelque sorte, du résidu des actions de nos existences antérieures. L'âme humaine est en effet engagée dans un cycle incessant des renaissances, ou transmigration (samsâra). 

La forme de ces renaissances et leurs conditions dépendront, selon la loi karmique, de la qualité éthique des actes accomplis par le passé. Chaque action verra ses conséquences se répercuter dans les renaissances et vies futures. Selon cette théorie, l'homme devient ce qu'il accomplit : les bonnes actions d'une existence antérieure améliorent les conditions de vie de l'existence à venir, tandis que de mauvaises actions les aggravent. Aussi chaque individu détermine-t-il son propre destin dans la vie à venir. Par ailleurs, dans cette succession d'existences terrestres, l'âtman (âme individuelle) demeure l'essence même de chaque individu, malgré la totale mutation de l'être, représentant ainsi la continuité du Moi dans la migration des âmes. 

La doctrine du samsâra et du karma permet également d'expliquer l'organisation en castes de la société indienne, car c'est la loi du karma qui va déterminer l'appartenance à une caste ou à une autre. Entre deux existences, l'homme peut demeurer dans les cieux comme divinité ou dans les enfers comme démon et, quand il retournera sur Terre il naîtra soit dans l'une des castes, soit sous une forme non humaine.


La rédaction vous conseille :

Partez à la découverte de l'astrologie tibétaine

Zoom sur votre Karma


Le Karma dans le Bouddhisme

Le bouddhisme n'a pas le caractère fataliste qu'on lui attribue souvent, notre destinée étant liée à nos actes. Aussi le karma doit-il être "évacué" pour se libérer du cycle des renaissances. Pour y parvenir, il faut respecter certains principes : n'éprouver aucun désir, aucune haine, et renoncer à l'illusion de l'existence d'un Soi. La croyance au karma ne signifie pas qu'on en ait la connaissance. La production de celui-ci est non seulement liée à l'acte en lui-même, mais aussi à l'intention d'agir et à l'aboutissement de l'acte de par l'existence d'un objet de l'acte (ses conséquences). Pour sortir du samsara et atteindre le Nirvana, ou "éveil", état inconditionné "sans naissance, sans devenir, sans création, sans condition" que recherchent les Bouddhistes sans toutefois le désirer, il est indispensable de cesser toute production de karma.

>>>> Saviez-vous que le Karma peut vous aider à rencontrer votre âme soeur ?

Le Karma dans l'Hindouisme

Le karma est le reflet de nos actions dans nos vies antérieures qui se manifestent dans notre vie actuelle. Comme les Bouddhistes, les Hindous cherchent à sortir du cycle des renaissances en faisant l'expérience de la moksha, "libération", équivalent hindou du nirvana bouddhique. Il existe plusieurs façons pour y parvenir, mais on identifie généralement trois "chemins" (mârga) :

  • Karma mârga ou "voie de l'action", qui consiste à respecter les devoirs auxquels nous sommes soumis de par notre naissance. Pour les Hindous, il s'agit des devoirs (dharma) liés à la caste dans laquelle ils sont nés.
  • Jñana mârga ou "voie de la connaissance" :rejeter le matérialisme illusoire du monde qui nous cache la vraie connaissance. Cette illusion (mâyâ) nous détourne de la conscience de l'impermanence de toute chose. Seules des pratiques d'ascèse et de méditation peuvent nous permettre de nous élever au-dessus du monde des désirs créés par la mâya.
  • Bhakti mârga ou "voie de la dévotion" : voie la plus populaire, elle incite à une identification à une divinité, souvent Râma ou Krishna.

Très éloignée des concepts de notre philosophie occidentale, cette croyance au karma implique que si une chose n'a pas pu être terminée dans cette vie, elle pourra l'être dans la prochaine, à condition de respecter les devoirs liés à sa naissance, et ainsi espérer connaitre une meilleure renaissance.

>>>> Il existe des liens très fort entre Karma et âme soeur : découvrez comment ils sont liés ?

CONSULTEZ NOS ASTROLOGUES

Choisissez parmi cette sélection d'astrologues celui qui saura répondre à vos interrogations sur votre avenir. Consultez les prix, disponibilités, spécialités et les avis pour faire votre choix.

Contactez-nous !