Nos voyants vous répondent
au 01 75 75 91 05

Face à la dépression : tranquillisants ou thérapie ?

Tout le monde le sait, les français sont les plus gros consommateurs d’antidépresseurs au monde. Certaines épreuves sont parfois trop difficiles pour pouvoir s’en relever seul, en cas de dépression, une thérapie ou des tranquillisants nous viennent alors en aide. Zoom sur ce mal du siècle et ces pilules, prozac et autres Xanax.

Selon une étude de l’Inpes  un français sur deux connaîtra un épisode dépressif d’au moins deux semaines au cours de son existence. Celui-ci se traduisant par une période de tristesse ou de perte d’intérêt. La dépression toucherait davantage les femmes que les hommes, environ deux fois plus de femmes sont diagnostiquées.

La vie ne nous épargne parfois rien et quand la souffrance devient trop grande il est impératif de se faire aider, que ce soit en se confiant ou en faisant taire la douleur par le biais de cachets.

1. Dépression, quels symptômes ?

Tout d’abord, il est une question importante à se poser : comment faire la différence entre une dépression et un simple coup de déprime passager ? Il faut bien différencier la dépression d'un épisode dépressif.

La dépression est une maladie, qui entraîne des symptômes caractéristiques : 

  • Tristesse inhabituelle 
  • Perte d’intérêt généralisée
  • Fatigue, ralentissement psychomoteur
  • Changement d’appétit ou de poids
  • Insomnie, difficultés à se concentrer
  • Ralentissement général

2. Antidépresseurs, quand les utiliser ?

Les antidépresseurs sont comme leur nom l’indique utilisés pour traiter l’état dépressif qui aura été constaté par un professionnel de santé. Ils sont certes très efficaces mais ils ne sont qu’une solution à court terme.

Considérez-les comme une béquille, une canne qui vous aiderait à marcher mais ils ne régleront pas le fond du problème. Bref, ce traitement vous aidera à sortir la tête de l’eau dans un premier temps, il est indispensable pour calmer les manifestations physiques de la dépression.

3. Thérapie – psychanalyse

La psychanalyse peut prendre le relais du traitement médicamenteux, ce peut être une précieuse aide au moment du sevrage. La thérapie permet d’explorer le fond du problème, les raisons profondes du malaise.

4. Tranquillisants et thérapie

En résumé pour faire face à un épisode douloureux l’alliance de la solution médicamenteuse et d’une thérapie est la plus efficace. Quand les cachets apaiseront les effets physiques et psychologiques de la dépression la psychothérapie permettra de prendre le relais et de remonter à la source d’une problème.

Psychiatres et psychanalystes sont donc de ce fait très connectés, ils leurs arrivent d’ailleurs très souvent de s’envoyer des patients.

 Vous en savez désormais plus sur la dépression et ses traitements, nous vous conseillons également ces articles : 

Consultez nos voyants

Choisissez parmi cette sélection de voyants celui qui saura répondre à vos interrogations sur votre avenir. Consultez les prix, disponibilités, spécialités et les avis pour faire votre choix.

Contactez-nous !